Cacatoès/Trio Musique

«Les femmes sont restées assises à l’intérieur de leurs maisons pendant des millions d’années, si bien qu’à présent les murs mêmes sont imprégnés de leur force créatrice; et cette force créatrice surcharge à ce point la capacité des briques et du mortier qu’il lui faut maintenant trouver autre chose, se harnacher de plumes, de pinceau, d’affaires et de politique.» Virginia Woolf

Après des mois de malaxage d’une matière poétique et musicale, ces chansons sont des instantanés féminins. Elles parcourent les sentiments, ceux qui nous assaillent, amoureux, acharnés, fantasmés, érotiques, déchirants, dépendants, transcendés. Le tout sur un fond lié aux obsessions de L’Hydre Folle:le corps-hybride, le corps-montagne, le corps métamorphosé.

Textes : Martine Corbat/Composition : Martine Corbat, Julien Israelian, Pierre Omer/Enregistrement : David Grillon chez Blend Studio à Lutry/Mixage et mastering: David Grillon- Grigrisound Jura/Graphisme : Elise Gaud De Buck/Photo : Dorothée Thébert/Distribution :IRASCIBLE Music/Administration:Christèle Fürbringer/Diffusion-communication: Anne Bory

©Dorothée Thébert Filliger


©Dorothée Thébert Filliger


« J’ai le diable au corps

Quand j’tourne à gauche, j’accélère

Je m’engouffre dans la stratosphère

J’épie les zèbres, les sémaphores

Quand je m’arrête pour sniffer de l’air

Je me gonfle jusqu’à perdre le nord

Je m’effondre presque suicidaire

J’ai le diable au corps » extrait de la chanson “Le Diable au corps”

©Dorothée Thébert Filliger